Archives
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004

Nouvelles   Share

Radio-Canada, une histoire à raconter : Bernard Derome lance la saison des conférences de l’UQO, ce soir.

Image

Bernard Derome est l’un des piliers qui ont contribué à établir la réputation d’excellence et de crédibilité du Téléjournal de Radio-Canada. Il a été à la barre du bulletin de nouvelles de 1970 à 2008 et il a vécu pendant 44 ans l’évolution de la télévision et de l’information.

Arrivé à Radio-Canada en 1965, Bernard Derome raconte que la télévision n’avait que 13 ans d’existence à l’époque, c’était une nouvelle technologie. « C’était la naissance du journalisme électronique. Il y avait de grosses équipes. Je me rappelle lorsqu’on arrivait dans les premières années sur la colline du Parlement à Ottawa, les journalistes de la presse écrite étaient furieux parce qu’on prenait beaucoup de place avec les caméramans, les preneurs de son, les éclairagistes, mais les politiciens eux ont vite compris l’importance de la télévision. »

Celui qui a présenté plus de 10 000 bulletins de nouvelles, mené plus d’une vingtaine de soirées électorales et 3 référendums livre ce constat : « Aujourd’hui, ce que je trouve extraordinaire c’est la vélocité : les journalistes doivent faire un direct pour la chaîne continue, un passage à la radio et le reportage pour le bulletin et oui, une nouvelle pour le Web.  Je ne veux pas être un nostalgique et un dinosaure, c’est comme ça que ça se passe, mais les gens ont encore besoin d’une information sérieuse. »  Bernard Derome salue tout de même l’initiative d’avoir jumelé les forces de la radio et de la télé : «ça permet de découvrir des gens qui évoluent et qui ont une approche différente qui nous permet de voir les choses différemment et ça fait une force de frappe intéressante ».

 Les 75 ans de Radio-Canada

Radio-Canada c’est le service public : « Je suis fier d’y avoir passé 44 ans conscient de la différence entre une télévision d’État et une télévision publique. Cette télévision publique est celle de tous les gens et doit refléter les préoccupations ». Radio-Canada offre toutes les plates-formes, toutes les disciplines, des émissions d’information, la culture, l’agriculture, la programmation pour les enfants. Bernard Derome salue d’ailleurs les efforts des dirigeants pour investir dans les régions afin d’assurer une présence pour que tous se reconnaissent dans cette télévision. 

Bernard Derome à l’UQO

« Ils vont entendre quelqu’un qui est reconnaissant et conscient de ce rôle qu’a joué Radio-Canada. Il faut faire un retour sur l’histoire de Radio-Canada parce que peu de gens connaissent ces choses. À travers ça, c’est aussi l’évolution de notre société où les gens ont découvert la radio et la télévision. »

Bernard Derome a été chef d’antenne au Téléjournal de Radio-Canada de 1970 à 2008. Il a reçu l’Ordre du Canada en 1994, l’Ordre national du Québec en mai 2009 et le Prix Olivar Asselin en 1984 décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal à un journaliste québécois qui s'est démarqué relativement à la défense du français au Québec.

Bernard Derome présentera la conférence Radio-Canada, une histoire à raconter le mercredi 21 septembre 2011 à 19 h à la Grande salle du pavillon Alexandre-Taché de l’Université du Québec en Outaouais. L’entrée est libre.

Modifié par:  Direction des communications et du recrutement
Dernière mise à jour:  21.09.2011 08.35

Nouvelles
Événements
Communiqués

 

Savoir Outauouais

l'UQO, ça grandit
Pour nous joindre | À propos du site | Webmestre
Université du Québec en Outaouais, 283 boul. Alexandre-Taché, C.P. 1250, succursale Hull, Gatineau, Québec, Canada, J8X 3X7 | Tél.: 1 800 567-1283 ou 819 595-3900
© Université du Québec en Outaouais, 2007