Archives
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004

Nouvelles   Share

Les professeurs Jacques-Bernard Gauthier et Lavagnon Ika présentent une communication sur les fondements de la recherche en gestion de projet à l’IRNOP.

Le Département des sciences administratives fait figure de proue quant à l’enseignement et à la recherche sur les fondements de la recherche en gestion de projet. Trois semaines après la tenue de l’École du printemps (dans le cadre du 1er congrès international en gestion de projet de l’Université du Québec) le 29 mai, ses deux organisateurs, les professeurs Jacques-Bernard Gauthier et Lavagnon Ika participent à la 10e édition des conférences de l’International Research Network on Organizing by Projects (IRNOP) qui a lieu cette année à Montréal.

Les professeurs Gauthier et Ika présentent sur les fondements ontologiques de la recherche en gestion de projet comme en fait foi le titre de leur communication : Les fondements de la recherche en gestion de projet : un cadre ontologique explicite à six facettes.

En voici un résumé :

Le débat épistémologique, théorique et méthodologique sur la recherche en gestion de projet suscite un intérêt sans cesse croissant et une base épistémologique, théorique, et conceptuelle devient de plus en plus cruciale. Cependant, les chercheurs semblent avoir fait l’impasse sur les fondements ontologiques de la recherche en gestion de projet. On en fait d’ailleurs rapidement le tour avec les oppositions ontologiques réalistes/nominalistes/virtualistes, ou encore de l’étant/du devenant. Il est également courant de constater chez des chercheurs en gestion de projet –  comme c’est le cas de plusieurs en sciences de la gestion – de la confusion entre les concepts de l’ontologie et de l’épistémologie. Enfin, ils semblent sous-estimer l’importance de l’ontologie. Pourtant, les uns et les autres admettent la primauté de l’ontologie sur l’épistémologie et la méthodologie.

Dans cet article, les professeurs Gauthier et Ika avancent que le peu d’attention accordé à la question ontologique pourrait nuire à l’entreprise de développer des fondements épistémologiques, théoriques et conceptuels en gestion de projet. Et pour cause, ils soutiennent que le manque de consensus entre chercheurs sur les définitions des concepts de projet et de gestion de projet s’explique en partie par le fait qu’ils ont des conceptions ontologiques différentes. Ils suggèrent que les conceptions que les chercheurs se font du projet et de la gestion de projet s’enracinent dans les courants de pensée prémoderne, moderne, postmoderne et hypermoderne de l’histoire des idées.

Les professeurs Gauthier et Ika proposent donc un cadre ontologique nouveau, explicite, et intégré qui dépasse les oppositions ontologiques courantes en gestion de projet. Plus spécifiquement ce cadre permet de mettre au jour la réalité du projet sous six angles ou propositions quant à la nature de la réalité du projet. Les professeurs Gauthier et Ika mettent de l’avant la thèse que lorsqu’un chercheur met l’accent sur un angle spécifique dans le cadre de ses travaux, il laisse de côté sciemment ou inconsciemment les autres cinq angles de la réalité du projet.

Enfin, les professeurs Gauthier et Ika en appellent à plus de travaux sur les fondements ontologiques de la recherche en gestion de projet pour dépasser l’actuel débat épistémologique, théorique et méthodologique plutôt abstrait et se concentrer sur ce qui tranche fondamentalement entre les différentes positions théoriques.

Modifié par:  Direction des communications et du recrutement
Dernière mise à jour:  21.06.2011 09.50

Nouvelles
Événements
Communiqués

 

Savoir Outauouais

l'UQO, ça grandit
Pour nous joindre | À propos du site | Webmestre
Université du Québec en Outaouais, 283 boul. Alexandre-Taché, C.P. 1250, succursale Hull, Gatineau, Québec, Canada, J8X 3X7 | Tél.: 1 800 567-1283 ou 819 595-3900
© Université du Québec en Outaouais, 2007