Archives
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004

Nouvelles   Share

Révolution dans l’enseignement universitaire?

Image

Les enfants de l’ère numérique, nés entre 1982 et 1997, sont maintenant les nouveaux étudiants qui peuplent les classes de l’UQO! Ils ont grandi entourés d’ordinateurs personnels, de consoles de jeux vidéos et de multiples gadgets technologiques. Comment réagissent-ils aux enseignements conçus et exprimés dans une logique et une culture héritées du 20e siècle?

Les organisateurs de la Journée pour la valorisation de l’enseignement, édition 2009, n’ont  pas ménagé leurs efforts pour aborder de fond la question. Le 22 avril 2009, plus d’une centaine de professeurs et de chargés de cours se sont réunis à la Grande salle de l’UQO pour initier cette journée de réflexion et de mise en commun! Caroline Cyr et Isabel Côté, chargées de cours à l’UQO, ont inauguré cette journée avec brio. Citant le fruit de leurs recherches et de leurs expériences d’enseignement, elles ont enrichi leur présentation d’une multitude d’anecdotes cocasses qui soulignent, avec humour, les traits de cette génération montante!

Portrait-robot d’une génération numérique

Après la génération des Matures (1900-1946), des Boomers (1946-1964), des X (1965-1982), les deux présentatrices nous ont résumé les caractéristiques de la génération Y. « Ils sont des êtres multitâches! Avec leur portable, ils sont branchés sur MSN, consultent leurs courriels, répondent aux invitations de leurs réseaux sociaux, réels et virtuels, et ils assistent en même temps à votre cours! » lance la spécialiste Caroline Cyr.  Bienvenue à l’UQO! Bienvenue dans la blogosphère! Pour plusieurs d’entre eux, la consommation, c’est ludique. Toujours selon Caroline Cyr, « ils sont ici pour consommer un savoir ».

Les conférencières éprouvent un grand respect pour cette nouvelle génération qui a accès à un océan de connaissances, qui multiplie son pouvoir d’influence grâce aux outils technologiques. Vivant en parallèle dans un univers sans frontières territoriales, ils sont de réels citoyens du monde. Altermondialistes, ils deviendront la génération la plus éduquée de l’histoire humaine. Seulement aux États-Unis, 22 millions d’entre eux poursuivre déjà un cheminement universitaire!

Choc de cultures ou adapter l’enseignement?

Certains perçoivent les «Y» comme des êtres autosuffisants. D’autres diront plutôt qu’ils sont pleins d’entrain et d’espoir! Ce qui fait l’unanimité, c’est qu’ils ont inventé leur propre langage de communication. Un monde d’information à un clic de souris!

Pour réussir à maintenir l’attention, pour avoir la satisfaction d’enseigner et le sentiment du devoir accompli, les enseignants et les professeurs devront réviser leur mission, leur pédagogie et même l’art de la transmission du savoir.

Miser sur les relations plutôt que sur les différences!

Selon mesdames Cyr et Côté, les étudiants recherchent et apprécient les enseignants qui jouent le rôle de facilitateur, d’un guide dynamique, amusant et toujours motivé. Nous sommes bel et bien à l’ère où l’éducation est invitée à être ludique et même divertissante!

« Les étudiants ont une grande soif de reconnaissance! Ils veulent être récompensés! Pour certains, leur seule présence mérite d’obtenir un A!» lance à la blague Isabel Côté. Constatons que l’émulation devient un outil à privilégier pour soutenir l’engagement et les efforts constants l’étudiant dans leur parcours académique. Il y a un réel défi pour l’étudiant : il devra intégrer le monde pédagogique autrement que par la technologie. Pour l’aider, l’enseignant devrait chercher à comprendre les différences plutôt qu’à juger ses étudiants.

Les deux pédagogues suggèrent d’utiliser leurs forces de communication et leurs besoins de réseautage dans les dynamiques de classe. D’autre part, « il est primordial de développer leur pensée critique, de les encourager à diversifier et comparer la valeur des sources d’information.» Avec des techniques d’autoapprentissage et la diversification des formes de rétroactions, les enseignants pourraient être étonnés du niveau de motivation et des réalisations de ces enfants de l’ère numérique.

Cette « transmutation dans la transmission du savoir»  pourrait aider à briser certaines hiérarchies et les remplacer par des ponts entre ces jeunes génies numériques et les immigrants technologiques dont nous sommes devenus pour la plupart d’entre nous!

D’autres extraits de la Journée de la valorisation de l’enseignement ainsi que la présentation de Caroline Cyr et Isabel Côté seront disponibles dans la  prochaine édition de SAVOIR, le cybermagazine de l’UQO. Pour recevoir cette édition numérique, vous pouvez vous abonner dès maintenant en cliquant ici.

Sur la photo : Caroline Cyr décrit avec humour les traits dominants de la génération Y.


 

Modifié par:  Direction des communications et du recrutement
Dernière mise à jour:  06.05.2009 08.50

Nouvelles
Événements
Communiqués

 

Savoir Outauouais

l'UQO, ça grandit
Pour nous joindre | À propos du site | Webmestre
Université du Québec en Outaouais, 283 boul. Alexandre-Taché, C.P. 1250, succursale Hull, Gatineau, Québec, Canada, J8X 3X7 | Tél.: 1 800 567-1283 ou 819 595-3900
© Université du Québec en Outaouais, 2007