Archives
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004

Nouvelles   Share

Colloque d’envergure à l’ACFAS sur la domination au travail

Deux professeurs du département de relations industrielles, Romaine Malenfant et Guy Bellemare, membres du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) organisent un colloque d’envergure sur  le thème : « la domination au travail : des conceptions totalisantes à la diversification des formes de domination ».

Maints ouvrages ont traité des transformations qui ont touché le monde du travail au cours des dernières décennies. En touchant à la fois le processus de production, les outils de production et la composition de la main-d’œuvre, ces transformations ont obligé de nouveaux arrangements institutionnels qu’il importe de mieux saisir en regard de leurs impacts sur les acteurs et les structures de travail. En effet, la diversification des formes d’emploi consécutive à la flexibilisation des modes d’organisation du travail, l’externalisation du travail et la financiarisation de l’économie ont, dans leur mouvance, affecté le rapport au travail, c’est-à-dire la place et l'importance que le sujet accorde au travail dans sa trajectoire de vie et le sens qu’il lui donne, le système des relations de travail, c’est-à-dire, la figure de l’employeur et du travailleur et l’introduction d’un nouvel acteur dans la figure du client et enfin, les rapports sociaux de travail, c’est-à-dire les voies par lesquelles s’expriment la domination au travail. En corollaire, les formes et les lieux de représentations collectives sont secouées par ces transformations. Ainsi, différents angles peuvent être adoptés pour comprendre les transformations du travail et leurs impacts. Celui de l’organisation du travail productrice d’inégalités, celui de leurs conséquences sur l’accès et le maintien en emploi, ou celui des formes de  dominations que suscitent la demande croissance de formes individualisées de reconnaissance au travail.

Alors que certains auteurs maintiennent une conception totalisante de la domination au travail, comme la financiarisation de l’économie et la domination du capital sur le travail ou encore la persistance des formes structurelles de domination, d’autres centrent leurs analyses sur les situations quotidiennes auxquelles sont confrontés les travailleurs et qui révèlent la diversification des formes de domination et les « positions multiples de l’individu dominé » (Martuccelli, 2001). Ces perspectives mettent en cause le nouveau management qui exerce son emprise sur l’engagement au travail par l’adhésion aux valeurs de l’entreprise et l’intériorisation de ses contraintes. Le déplacement du contrôle vers les équipes de travail, la gestion par projets, la responsabilisation individuelle, la dilution du pouvoir par la superposition des statuts de travailleurs dans un même espace concret ou virtuel, ont complexifié les réalités de travail et, paradoxalement, semble générer un « déficit de gestion » qui change non seulement les rapports de force entre les acteurs, mais la façon dont ils s’expriment. La diversification des formes de dominations a des impacts perceptibles sur la sociabilité au travail, les collectifs de travail et l’éthique du travail. Le colloque s’intéresse aux dominations au travail et aux différents cadres d’analyse qui permettent de comprendre leur production, leurs impacts et, plus globalement, les enjeux des transformations du travail.

Plus de dix-huit conférences seront présentées, dont quatre par des professeurs et doctorants du département de relations industrielles de l’UQO soit les deux organisateurs ainsi que Louise Briand, Anne-Renée Gravel, Normand Laplante et Sid Ahmed Soussi. Il est à noter que sept conférences sont présentées par des chercheurs français, une illustration du caractère assez général des préoccupations qui se développent au sujet de thème de la domination au travail ainsi que de la crédibilité du CRISES au niveau international.

Un ouvrage collectif rassemblera au cours de l’année suivante, les actes de ce colloque. Pour de plus amples renseignements concernant le programme complet du congrès de l'ACFAS, consultez le Web.

Modifié par:  Direction des communications et du recrutement
Dernière mise à jour:  09.05.2007 10.45

Nouvelles
Événements
Communiqués

 

Savoir Outauouais

l'UQO, ça grandit
Pour nous joindre | À propos du site | Webmestre
Université du Québec en Outaouais, 283 boul. Alexandre-Taché, C.P. 1250, succursale Hull, Gatineau, Québec, Canada, J8X 3X7 | Tél.: 1 800 567-1283 ou 819 595-3900
© Université du Québec en Outaouais, 2007